• Sébastien Carnel

Ce qu'il faut absolument savoir avant d'entreprendre la construction d'un colombier

Vous voulez commencer la colombophilie mais vous ne savez pas par où commencer ? Avant d'accueillir vos premiers pigeons voyageurs à la maison, il vous faudra leur offrir un habitat confortable qui leur donneront envie de revenir chez vous. Wingup revient sur les bases d'un colombier de qualité.

Les pigeons voyageurs ne sont pas très difficiles à satisfaire. Ce qui compte c'est que votre colombier respecte quelques règles pour leur bien-être. Et bien sûr, il faut que vous n'ayez pas de difficulté à l'entretenir. Alors pensez aussi à vous !

Si je devais déménager et construire un nouveau pigeonnier, j’y consacrerais la plus grande attention. - André Roodhooft (Revue Pigeon Rit)

Et M. Roodhooft a raison ! Quelque soit la taille de votre colombier, si vos pigeons s'y sentent bien, ils vous le rendront lors des courses.


Avant de commencer


Les besoins des pigeons voyageurs en terme de colombier


Le colombier constituera l'abris de vos pigeons au cours de l'année. Dès sa conception, prenez donc en compte le climat qui y règnera. Pour que vos pigeons s'y sentent bien, votre colombier devra être sec et aéré.


L'humidité transporte de nombreux germes auxquels vos pigeons peuvent être sensibles. Les affections auxquelles vos pigeons pourraient se confronter peuvent ne pas être trop graves pour leur santé mais elles nuiraient très certainement à leurs performances.


En colombophilie, il est reconnu qu'un colombier chaud et sec permet aux pigeons d'augmenter leur forme au cours de la saison sportive.


En effet, l'air humide conduit davantage le froid que l'air sec. Il est donc plus facile de réchauffer un pigeonnier lorsqu'il est sec. D'ailleurs, ne conseille-t-on pas d'aérer régulièrement pour réduire notre consommation de chauffage ? Pour le colombier, c'est la même chose.


L'aération permet également d'évacuer l'air vicié pour le remplacer par de l'air pur extérieur (si vous ne vivez pas à proximité d'une usine polluante tout devrait bien se passer !).


Comment obtenir un colombier chaud et sec ?

Voici quelques astuces à mettre en place lors de la conception :

  1. Orientez l'entrée de votre colombier au sud-est. De cette manière, les rayons du soleil y pénétreront dès le matin pour réchauffer le pigeonnier.

  2. Evitez la proximité avec les grands arbres, rien de pire qu'une ambiance de sous-bois pour lutter contre l'humidité.

  3. Installez une entrée d'air et une sortie d'air : l'air chaud monte naturellement alors tout l'enjeu est d'utiliser ce principe pour créer une aération naturelle. Les aérations se disposent du même côté que l'entrée des pigeons (sud-est). L'entrée se trouve en bas et la sortie en haut. Pour éviter que de la pluie ne s'infiltre et les courants d'air, disposez la sortie sous l'avancement du toit et des planches orientées à 45° dans l'entrée.

  4. Vous pouvez aussi opter pour une ouverture complètement grillagée sur toute la face avant. Dans ce cas, prévoyez de quoi réduire l'aération les jours de mauvais temps pour ne pas créer de courant d'air.

  5. Au niveau du toit, l'idéal est d'utiliser des tuiles car elles laissent l'air s'évacuer sur toute la surface du toit. Si vous optez pour une couverture type onduline, pensez à créer la sortie d'air que nous venons d'aborder pour laisser l'air s'échapper. Dans tous les cas les toits métalliques sont à proscrire car même si la chaleur est un atout il ne faudrait pas non plus que le pigeonnier se transforme en four lors de forte chaleur.

  6. Au niveau du plafond, vous pouvez installer des planches coulissantes pour gérer manuellement votre aération.

  7. Si vous construisez votre pigeonnier dans votre jardin, l'idéal est de le construire en hauteur. Vous pouvez le bâtir sur pilotis ou tout simplement le surélever par l'intermédiaire de plots ou de parpaings (deux minimum). Si vous aménagez un grenier, ce sera largement assez haut, voir idéal !

  8. Disposez un caillebotis. Il en existe différents types et certains sont même conçus pour laisser passer les fientes de pigeons. Le caillebotis présente plusieurs avantages : les pigeons ne seront pas (ou peu) en contact avec leurs fientes humides qui pourront sécher plus facilement. Bien sûr, il faudra veiller à ne pas les laisser les fientes trop longtemps sous le caillebotis pour ne pas perdre cet avantage. Pensez donc à installer un tiroir qui permettra de les enlever régulièrement.

Vous pouvez aussi faire confiance à votre imagination, toutes les astuces (isolation, plaques chauffante, systèmes d'aération, etc) qui concourent à réduire l'humidité ou à améliorer le renouvellement de l'air sont à considérer. N'hésitez pas à demander conseil aux colombophiles qui vous entourent. Leur expérience les ont souvent conduit à modifier leur pigeonnier plus d'une fois pour améliorer ces paramètres !


En définitive

Lorsque j'ai construis mon premier pigeonnier, je voulais un pigeonnier parfait alors je me suis pas mal pris la tête. Mais en réalité ce n'est pas très compliqué. Le plus important c'est avant tout d'optimiser le pigeonnier pour que les pigeons s'y sentent bien et soient en bonne santé. Le reste n'est que technique, la forme et la taille du pigeonnier dépendra ensuite avant tout de la méthode de jeux que vous choisirez.


SC.

 

Pour aller plus loin

L'aménagement intérieur : quel colombier pour quel type de jeu ?

L'aménagement extérieur du colombier : l'entrée des pigeons et la volière

Matériel : de quoi les pigeons voyageurs ont besoin ?